The sound chaser

Des pochettes de cds à chaque fois. Sans prétention aucune. Juste par coeur, la beauté ou l' étrangeté qui s'en dégage.

10 octobre 2006

Scott Walker : The drift (2006)

driftwalker

Scott Walker - The Drift (4AD - 2006)

During the middle ages people
afflicted with the skin disease psoriasis
were known as the silver people
(Psoriasis)



Bienvenue chez David Lynch Scott Walker ! Nous l'avions quittés en 95 dans les abîmes ténébreux et bruitistes de Tilt et on le retrouve dans un monde parallèle fait de terreur et de ténèbres où la voix de crooner de Scott est l'unique fil rouge pour ne pas se perdre dans ce monde de bruits inquiétants, de pas qui résonnent, de morceaux de chair que l'on tape pour obtenir une rythmique adéquate, de résonnance dans le noir. D'ailleurs a bien des aspects, et je le dis pour ceux qui connaissent la bande son de Silent Hill 1 (le jeu, pas le film), The Drift s'en rapproche diablement tout en proposant un univers unique et personnel à la fois.

Et dans le noir, Scott nous parle des cosaques, nous murmure une histoire sur Mussolini et Clara, evoque le frère fantôme d'Elvis, le psoriasis, les infections, Milosevic et Srebrenica... On a vu plus gai, je vous l'accorde. D'ailleurs la teneur de l'album est noir sur toute la ligne dans un univers où très peu se sont risqués (Bashung, voire Akira Yamaoka)...

En un album de 10 chansons, Scott Engel Walker nous fait manger des ténèbres, en pleine gueule. La musique fait peur, qu'on soit dans le noir ou pas. C'est destructuré, halluciné, incompréhensible, terrifiant, bordélique. Et à la peur se mélange la fascination et déjà au prix de multiples et harassantes écoutes, on se sent chez soi, on est bien dans cet univers de putréfaction. Oui on y est bien.

Scott Walker vient de réinventer la musique de film d'horreur personnelle.


I' LL PUNCH A DONKEY ON THE STREETS OF GAILWAY !
(Jolson and Jones)

Posté par Nio Lynes à 22:14 - Chaos torturé - Un commentaire a laisser ? [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Chef d'oeuvre

    Un chef d'oeuvre effectivement ce "the drift", j'en tremble presque à chaque écoute.
    Merci pour le lien pour "Tilt" au fait
    Vive Walker !

    Posté par Paul, 21 octobre 2008 à 20:25

Poster un commentaire