The sound chaser

Des pochettes de cds à chaque fois. Sans prétention aucune. Juste par coeur, la beauté ou l' étrangeté qui s'en dégage.

18 février 2007

Björk : Debut (1993)

pochettedebut

Björk : Debut - (Polygram - Island - Universal (1993))

Après une brève carrière au sein du trop bref groupe punk Kükl ainsi qu'une autre, un peu plus longue cette fois, dans les Sugarcubes, Björk a le violent désir, violently happy on dira, de revenir a une oeuvre en solo, qu'elle avait alors plus ou moins commencée à l'âge de 11 ans en sortant son premier disque, des reprises de contes et chansonnettes (le fameux "Litli Arabadrengurinn - Björk" sorti en décembre 1977 ! Officiellement disparu car totalement écoulé à plus de 7000 exemplaires rien qu'en Islande, on peut le trouver officeusement en cherchant bien et à un prix un peu excessif, pour peu qu'on aime bien les "pop-song chewing gum", ce que l'intéressée qualifie de "pop gentillette fofolle" (*)).

Debut s'affirme d'emblée comme un coup de poker génial et donne un sérieux coup de pied dans la fourmillière pop de l'époque, faisant tourner ainsi tous les regards (ou presque...J'étais où moi en 93 ? :-)) vers la petite islandaise qui si elle ne sait pas trop où elle va, sait qu'elle ménera sa barque au long du périple quoi qu'il arrive (ce n'est d'ailleurs pas pour rien qu'elle arbore sur l'un de ses bras un tatouage qui symbolise en fait une sorte de boussole pour les marins).

Production soignée, arrangements somptueux ("aeroplane", "the anchor song", "play dead" qui dans l'édition japonaise de l'album est suivi par le morceau inédit chez nous "Atlantic") et bien sur, incroyablement mélodicité tant pop que dance. Sans oublier la voix de Björk toujours aussi extravagante. Enfin les clips. Déjà, on sent que la chanteuse, perfectionniste en diable, soigne son image à travers des grands noms ou des grands qui commencent à emerger (Gondry était moins connu auparavant qu'il ne l'est aujourd'hui).

Signe qui ne trompe pas, l'album avec le recul n'a pratiquement pas pris une ride et ne sonne en aucune manière datée, ce qui prouve que déjà, Björk avait tout d'une formidable maîtrise mais le meilleur restait encore à venir....

pochettedebutverso

Posté par Nio Lynes à 17:02 - pop sucrée - Un commentaire a laisser ? [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Début, et d'aprés la plus belle pochette d'album de Björk...et presque le meilleur album (en faite j'aime bien homogénic)

    mais, l'intérieur et superbe. Avec ces truc de fourure sur les bras c'est trop bien. ça semble vachement doux.

    Posté par ToutBjork, 15 mars 2007 à 21:51

Poster un commentaire