The sound chaser

Des pochettes de cds à chaque fois. Sans prétention aucune. Juste par coeur, la beauté ou l' étrangeté qui s'en dégage.

13 juillet 2005

Récapitulatif pochettes (2)

ça faisait longtemps mais bon...Pour éviter de s'y perdre et inviter les quelques curieux passant ici à farfouiller un peu, je laisse le grenier ouvert... Récapitulatif de tous les artistes (et leurs pochettes) cités ici... Joy Division : Unknown pleasures Andreas Vollenweider : dancing with the lion Nick Drake : five leaves left Elvis Costello : this year's model Joni Mitchell : Héjira Bloc Party : Silent alarm Peter Gabriel : Secret world live Best of Sade Massive Attack : Mezzanine Keren Ann :... [Lire la suite]
Posté par Nio Lynes à 20:27 - Commentaires [1] - Permalien [#]

29 juin 2005

Joy Division : Unknown pleasures (1979)

Joy Division : Unknown pleasures (1979) - CentreDate Co/Warner music. C' est un électrochoc glacé qui nous attend sous l' électro cardiogramme blanc/noir de la pochette,  symbole d' un groupe très noir qui arriva a chanter avec toute la lumière blanche/énergie blanche (pour reprendre le velvet...) du désespoir les illusions désenchantées d' une jeunesse (d' une angleterre ?) sous la poigne de Mlle Thatcher. Pour cet assaut cultissime (et premier album véritable du groupe après des années de galères et changements... [Lire la suite]
Posté par Nio Lynes à 11:53 - Commentaires [4] - Permalien [#]
28 juin 2005

Andreas Vollenweider : dancing with the lion (1989)

Andreas Vollenweider : Dancing with the lion (1989) - Sony music/Columbia Avec ce 5e album, Andreas Vollenweider s' entoure d' encore plus de monde. C' est comme ça chez lui, il faut voir plus grand... :) Le harpiste autrichien de musique new âge joue de sa harpe comme d' une guitare et sait à la fois la fondre dans les textures musicales mais aussi la ressortir où elle planera sur la musique comme un aigle, impériale. Musicalement, c'est un carnaval de sons, d' arrangement, de choeurs (de nombreux invités hommes comme... [Lire la suite]
Posté par Nio Lynes à 18:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 juin 2005

Nick Drake : Five leaves left (1969)

Nick Drake : Five leaves left (1969) - Island records ltd. Dans toute l' oeuvre de Nick Drake (ignoré de son vivant, l' objet d'un véritable culte après sa mort), il n'y a pas à proprement parler d' un album indispensable, car il faut impérativement avoir tous les albums. Non, non, chez Drake, il faut voir son oeuvre (3 albums et un posthume peuplé d'inédits) dans une vision d' ensemble.Ainsi à ceux qui n' ont pas le temps, on conseillera "five leaves left" sublime premier album, mais si après vous y prenez goût,... [Lire la suite]
Posté par Nio Lynes à 20:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 juin 2005

Message à Toi...

Salut Toi ! Je ne sais pas vraiment ce qu' est Technorati ni comment ça fonctionne (je suis une Nouille, l' aurais tu oublié ? :) ), mais visiblement, ça peut servir... Mais je suis aussi sur d' autres choses aussi sur le net si on cherche bien...Mais pas souvent sous le même pseudo mais baste... J' ai bien eu tes commentaires mais canalblog déconnant pendant le stage sur les G4 (faut le faire je sais...Remercions surtout Internet explorer 5 et les disques durs surchargés de conneries que mettent tous les élèves des deux classes... [Lire la suite]
Posté par Nio Lynes à 17:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 juin 2005

Elvis costello : This year's model (1979)

Elvis Costello : This year's model (1979) - Demon/Night and day. Elvis Costello de son vrai nom Devlan Mac Manus eut la malchance d' être un irlandais né en angleterre (aie). Toute sa vie fut brimée et quand il fit de la musique, il décida de ne pas faire partager les gens qui les achèteraient, histoire de ne pas leur donner plus de plaisir qu'il en avait eu à faire ses disques et pourtant... Sous l' apreté d'un rock punk se dissimule des chansons renversantes... A la fois balades et énergies brusques, Elvis (qui prit le nom... [Lire la suite]
Posté par Nio Lynes à 15:08 - Commentaires [2] - Permalien [#]

11 juin 2005

Joni Mitchell : Héjira (1976)

Joni Mitchell : Héjira - (1976) - Elektra/Asylum records Quand la reine canadienne de la folk 70's aborde un virage/fusion du jazz et du blues à sa folk, il faut s' attendre à des étincelles (en celà déjà visibles sur l' album prédédent "The hissing of summer laws" qui expérimentait plus encore peut être...?). La musique produite ici n' en devient que plus intimiste. A la fois douceâtre et enlevée. Confortable et énergique. Planante et engagée. Autour de la voix et de la guitare de Joni viennent se tisser des toiles... [Lire la suite]
Posté par Nio Lynes à 11:26 - Commentaires [1] - Permalien [#]
28 mai 2005

Bloc party : Silent alarm (2005)

Bloc Party : Silent alarm (2005). V2 records. Revival 80 ? Rock énervé ? Un peu des deux. En tout cas un groupe prometteur (qui peut accomplir de grandes choses au prochain album) qui met tous les instruments sur un pied d' égalité. La voix du chanteur, son style lyrique (tout comme Interpol, The smiths...) pourront en énerver certains, et combler les autres. Je me souviens de l' écoute de "Banquet" (piste 4) après un ami me déclarant que le morceau était dans la B.O du jeu GTA san Andreas : "Woah, on dirait du... [Lire la suite]
Posté par Nio Lynes à 19:42 - Commentaires [2] - Permalien [#]
17 avril 2005

Peter Gabriel : Secret world live (1994)

Peter Gabriel : Secret World live (1994) - Virgin J' avoue que j' avais été très surpris par la pochette de cet album. Un téléphone ? Des limbes autour ? Une couleur orangée ? Puis tout s' est mis en place au fil des écoutes de ce double live. La communication entre chacun, universelle; l' amour comme sauvegarde et espoir de l' humanité; la chaleur humaine dans la musique elle même. C' est avec un rare bonheur que Peter Gabriel rejoue son répertoire pour nous et certains morceaux alors jusqu' ici un peu faibles lors du passage... [Lire la suite]
Posté par Nio Lynes à 18:55 - Commentaires [3] - Permalien [#]
16 avril 2005

Best of Sade (2000)

Best of Sade (2000) - Sony/Epic. De Sade il aura été difficile de choisir une pochette : la belle est toujours aussi sublime à regarder les années passant. Bien sûr, la pochette sensuelle du "Love deluxe" s' imposait fortement mais finalement, rien n' est plus beau qu' un visage, un regard ou un sourire. Sade est à l' image de sa musique, il n' y a pas à chercher midi à quatorze heures. Une voix, un être, une musique suave, languissante. Combien de moments avons nous vécus au rythme de cette musique, de moments forts,... [Lire la suite]
Posté par Nio Lynes à 15:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]